Tour statistique n°5 : Montpellier commence mal

La Ligue 1 est de retour après une semaine de trêve internationale et il semble que cette pause n’a pas ralentit le rythme des équipes en forme : Rennes a aligné son 4ème succès d’affilé, Saint Etienne continue sa remonté au classement tandis que le Paris Saint-Germain n’a toujours pas perdu même s’ils ont été bien bousculé.

De l’autre côté du classement, Troyes, Montpellier et le Gazélec n’ont toujours pas gagné et occupent logiquement les 3 dernières places.

C’est d’ailleurs d’une de ces équipes, Montpellier, dont l’on parlera après le tour des matchs du weekend, alors que la pression se fait sentir sur Roland Courbis avant un match compliqué contre Caen, actuels 5ème du championnat.

Les matchs

Paris Saint-Germain – Bordeaux : 2 – 2

Lyon – Lille : 0 – 0

Troyes – Caen : 1 – 3

Toulouse – Reims : 2 – 2

Nice – Guingamp : 0 – 1

Montpellier – Saint Etienne : 1 – 2

Lorient – Angers : 3 – 1

GFC Ajaccio – Monaco : 0 – 1

Nantes – Rennes : 0 – 2

Marseille – Bastia : 4 – 1

Cliquez sur les scores pour accéder aux graphiques de domination (dangerosité des passes réussies et des tirs réalisés) et  aux simulations du match (en utilisant les ExpGoals).

Zoom sur

Après avoir jeté un œil à une bonne surprise de Ligue 1 lors du dernier compte-rendu, j’ai décidé de regarder plutôt du côté des déceptions. Montpellier faisait partie des bonnes surprises de la saison dernière, ayant terminé juste derrière les habitués au haut du classement, mais se retrouve avant-dernier cette année avec 1 seul point au compteur, une attaque en panne et une défense pas bien meilleure. Les dirigeants montpelliérains doivent-ils s’inquiéter et déjà penser au remplaçant de Courbis ?

Saison TirsP CadrésP Cadré% ButsP xGoalsP Conv%
2015/2016 10,8 3,8 35,2 0,20 0,66 1,9
2014/2015 10,4 3,6 35,4 1,21 1,08 11,6
Moyenne L1 12,1 4,1 33,6 1,21 1,19 10,0

Offensivement, Montpellier affiche des chiffres très similaires à la saison dernière au niveau des tirs et tirs cadrés, voire légèrement supérieurs. Même chose défensivement où les chiffres sont même nettement meilleurs. C’est pareil pour le pourcentage de tirs cadrés qui est là très proche de celui de la saison précédente. En regardant ces statistiques on peut se dire que Montpellier devrait être meilleur mais c’est évidemment plus compliqué que ça.

Avec autant de tirs que l’année dernière pour un seul but, le taux de conversion offensif est sans surprise très bas et pointe actuellement à 1,9% (pour une moyenne à 10%). A l’opposé de la saison dernière où Montpellier avait un taux de conversion plutôt élevé (11,6%). Défensivement, Montpellier a un taux de conversion moins favorable que l’année dernière mais rien de catastrophique (10,9%).

Il serait alors facile d’expliquer le début de saison de Montpellier par un taux de conversion offensif anormalement bas et amener à remonter. C’est forcément en partie le cas mais regardons du côté des Expected Goals pour avoir plus de détails sur la qualité de ces tirs.

Pour évaluer la qualités des frappes montpelliéraines, il est intéressant de se pencher sur les xGoals/Tirs, une statistique très constante. La moyenne en France est de 0,100 et ça correspond aussi aux chiffres habituels de Montpellier. En ce début de saison, il y a cependant une grosse chute et l’équipe se retrouve à 0,061. Montpellier tire autant, oui, mais depuis des positions moins dangereuses.

On retrouve le même phénomène en regardant les xGoals par match : Montpellier est passé de 1,08 à 0,66. De l’autre côté du terrain, pas d’énorme différence avec la saison dernière, voire une légère amélioration (0,98 xGoals Contre en 2014/2015 et 0,95 en 2015/2016).

Au final, Montpellier se retrouve avec 1 but marqué pour 3,29 xGoals Pour et 6 buts encaissés pour 4,73 xGoals Contre. Ils semblent être en partie “malchanceux”, oui, mais ça ne doit pas occulter que les performances offensives de Montpellier ne sont pas assez bonnes actuellement.

Joueur P90 Buts Passes Déc. Contr. Buts Tirs Passes clés Contr. Tirs xGoals xAssists xG+A
El Kaoutari 37,0 0,00 0,03 0,03 0,00 0,16 0,16 0,00 0,00 0,00
Tiéné 14,6 0,14 0,07 0,21 0,96 0,69 1,65 0,21 0,10 0,31
Mounier 34,5 0,23 0,20 0,44 1,54 1,80 3,34 0,13 0,23 0,36
Barrios 25,3 0,36 0,12 0,47 1,66 0,95 2,61 0,19 0,13 0,32
Sanson 30,5 0,20 0,10 0,30 1,51 1,25 2,76 0,14 0,13 0,27

Une partie des problèmes de Montpellier peut probablement s’expliquer par le recrutement avec les départs de 4 joueurs importants (El Kaoutari, Mounier, Barrios et Tiéné) : comme expliqué la défense ne semble pas être le problème de Montpellier et El Kaoutari comme Tiéné semblent avoir été bien remplacés par, respectivement, Bensebaini/Rémy et Roussillon mais les départs de Mounier et Barrios ont été plus problématiques.

Mounier et Barrios étaient tous les deux à pratiquement 1 but tous les 2 matchs et ils contribuaient énormément aux tirs : 3,34 tirs contribués (tirs + passes clés) par 90 minutes pour Mounier et 2,61 pour Barrios alors que Montpellier réalise en moyenne 10,4 tirs par match. Ça représente une part très importante. Il ne faut pas oublier non plus la blessure de Sanson qui contribuait lui à 2,76 tirs P90.

L’autre problème pour l’attaque montpelliéraine, et qui était déjà le cas l’année dernière, c’est le manque d’un attaquant tirant souvent aux buts. Le joueur tirant le plus était Camara la saison précédente. Derrière, Montaño et Berigaud atteignaient à peine les 2 tirs P90 alors que la moyenne pour un attaquant est de 2,35 tirs P90, en France.

Cette année, aucun joueur ne dépasse les 2,5 tirs P90 : Berigaud (2,5), Bakar (2,4) et Camara (2,0) représente le top 3 de l’équipe. C’est encore plus inquiétant quand on se concentre sur les tirs dans le jeu où aucun joueur ne dépasse 1,6 tirs P90 alors que la moyenne est à 1,77.

C’est là que Mustapha Yatabaré devrait améliorer l’équipe, lui qui tourne autour de 3 tirs P90 sur ses 2 dernières saisons dont 2,3 tirs dans le jeu P90. Sans être un buteur exceptionnel, ses statistiques d’Expected Goals sont à la moyenne, ce qui est mieux que la plupart des joueurs de Montpellier l’année dernière (en dehors de Camara).

Montpellier - Passes Clés Concédées
Origines des passes clés concédées par Montpellier

En bonus, voilà un graphique avec l’origine des passes clés concédées par Montpellier depuis le début de saison. La taille du point correspond à la dangerosité de la passe, c’est à dire sa probabilité à se terminer en passe décisive. Ce qui est intéressant avec ce graphique c’est le nombre d’occasions qui semblent venir de la droite de la défense montpelliéraine.

Si des supporters de Montpellier passent dans le coin et ont une explication, qu’ils laissent un commentaire.

Pour répondre à la question de l’introduction, Montpellier semble en partie malchanceux en ce début de saison mais les chiffres derrière les performances de l’équipe ne sont pas bons sur le point offensif et les recrues dans ce domaine (Boudebouz, Yatabaré) vont devoir apporter rapidement.

2 réflexions sur “Tour statistique n°5 : Montpellier commence mal

Laisser un commentaire