Tour statistique n°22 : Historique des promus

Francois Nascimbeni / AFP / Getty Images
Francois Nascimbeni / AFP / Getty Images

Au tour de Nice d’intégrer le podium derrière l’inévitable Paris Saint-Germain et Monaco alors que Rennes passe devant Angers avec la première victoire de Rolland Courbis.

Ça devrait donc être très serré jusqu’au bout pour la lutte au podium mais c’est aussi le cas en bas de classement où, à l’exception de Troyes, de nombreuses équipes sont encore en danger : Toulouse, Montpellier, Reims, Guingamp, Ajaccio ou Lorient. Je vais justement m’attarder aujourd’hui sur l’historique des promus dans la course au maintien.

Les matchs

Rennes – GFC Ajaccio : 2 – 1

Paris Saint-Germain – Angers : 0 – 1

Nice – Lorient : 2 – 4

Nantes – Bordeaux : 2 – 2

Montpellier – Caen : 2 – 2

Lille – Troyes : 1 – 0

Guingamp – Bastia : 1 – 0

Monaco – Toulouse : 0 – 2

Reims – Saint-Etienne : 1 – 3

Lyon – Marseille : 1 – 0

Cliquez sur les scores pour accéder aux simulations du match (en utilisant les ExpGoals).

Zoom sur

Cette saison, les promus ont eu des débuts de saison très différents : Angers squatte le haut du classement et était le dauphin du Paris Saint-Germain jusqu’à récemment, le Gazélec a mal commencé avant de remonter jusqu’à la 13ème place tandis que Troyes vient à peine d’engranger sa première victoire et se retrouve déjà à 12 points du premier non-relégable. L’occasion de regarder la fiche statistique « type » d’un promu.

Maintien

Ce n’est pas la seule chose qui m’intéresse mais je voulais commencer par jeter un œil à l’historique des clubs promus dans la perspective du maintien. Sur les dix précédentes saisons, c’est à dire depuis 2005/2006, sur les 30 clubs qui venaient de monter, seulement 11 (36,7%) sont descendus dès leur première année.

Si on élargit à leurs trois premières saisons, on monte à 18/30 (60%) mais c’est loin d’être inévitable. Parmi les équipes à descendre après 5 saisons ou plus dans l’équipe, on retrouve Le Mans, Nancy et Valenciennes.

Autre motif d’espoir pour les promus, sur les dix dernières saisons, au moins un club s’est maintenu chaque année. Avec même deux saisons « parfaites » : en 2005/2006 avec Le Mans, Nancy et Troyes et en 2013/2014 avec Monaco, Nantes et Guingamp.

Buts Pour Buts Contre Tirs Pour Tirs Contre Cadrés Pour Cadrés Contre Points
0,95 1,28 11,1 12,2 3,8 4,5 41,3

Profil statistique moyen des clubs terminant à la 17ème place.

Un maintien qui se négocie d’ailleurs en moyenne à 41,3 points. Et qui demande à l’équipe de ne pas trop se faire dominer en termes de tirs et tirs cadrés.

Attaque

Le but est aussi de découper ça entre les prestations offensives et défensives afin d’observer si les équipes plus à l’aise dans un domaine ou l’autre s’en sortent mieux à la fin de la saison.

attaque

Certaines équipes sortent tout de suite du lot en matière de performances offensives. Monaco d’abord, un cas un peu particulier, qui a finit deuxième en marquant 1,66 buts par match avec, notamment, Falcao, James Rodriguez et Berbatov.

Ensuite, on retrouve Evian Thonon Gaillard avec 1,42 buts, Caen, la saison dernière, avec aussi 1,42 buts ou Montpellier, qui ont fini cinquième, avec 1,32 buts.

Surtout, il est intéressant de voir que pour les équipes ayant terminées au-dessus de la 15ème place (13/30), on retrouve les clubs précédemment cités mais aussi d’autres comme Nantes, Le Mans, Nancy, Grenoble, Lorient et Reims qui se trouvent loin de la moyenne de Ligue 1 pour les buts marqués (1,18 buts par match).

Défense

De l’autre côté du terrain, les équipes promues ont des profils défensifs beaucoup plus éclatés avec, d’un côté, des clubs qui prennent beaucoup de buts et d’autres qui restent solides défensivement.

defense

On retrouve Monaco et Montpellier mais aussi des équipes qui ont compensé une attaque moins flamboyante par une défense solide : Le Mans, Nancy ou Grenoble. Certaines équipes arrivent à ce résultat en empêchant les adversaires de tirer (Nancy) ou en forçant les équipes à tirer de loin (Montpellier).

La relation entre buts concédés et points obtenus est très proche de celle entre buts marqués et points obtenus mais une bonne défense aura plus tendance à se maintenir au même niveau d’une saison à l’autre.

Conclusion

Cette saison, on retrouve des équipes qui misent plus sur la défense que l’attaque avec Angers, surtout, et le Gazélec, lors de la série de victoires. C’est ce qui donne de l’espoir envers la saison de Angers, au-delà de cette saison déjà réussie. Pour Troyes, c’est plus compliqué à tous les niveaux.

Vous pouvez accéder au classement complet interactif par ici : Classement statistique (Ligue 1 – 22ème journée)

A la semaine prochaine !

Une réflexion sur “Tour statistique n°22 : Historique des promus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *