Tour statistique n°23/24 : La surprise Angers

Jean-François Monier / AFP / Getty Images
Jean-François Monier / AFP / Getty Images

Rare sont les équipes constantes en ce moment : Paris et Monaco sont sur une bonne dynamique mais ça zigzague plus pour Nice ou Angers et en haut de classement ou Rennes et Caen plus bas. De leur côté, Marseille et Lyon essayent de remonter la pente en profitant justement de l’irrégularité des équipes au-dessus d’eux.

On va justement s’attarder sur une de ces équipes, Angers, qui n’est pas forcément sur une bonne série (4 défaites sur les 5 derniers matchs) mais qui réalise tout de même une saison exceptionnelle et d’ores et déjà réussie vu les objectifs de début de saison.

Les matchs

Monaco – Bastia : 2 – 0

Montpellier – Marseille : 0 – 1

Reims – Angers : 2 – 1

Nice – Toulouse : 1 – 0

Nantes – GFC Ajaccio : 3 – 1

Lyon – Bordeaux : 3 – 0

Lille – Caen : 1 – 0

Guingamp – Troyes : 4 – 0

Paris Saint-Germain – Lorient : 3 – 1

Rennes – Saint-Etienne : 0 – 1

Cliquez sur les scores pour accéder aux simulations du match (en utilisant les ExpGoals).

Zoom sur

On a parlé des promus la semaine dernière et s’il y en a bien un qui a réussit sa première partie de saison, c’est Angers. L’objectif de maintien semble déjà acquis (41,3 points nécessaires, en moyenne) et le club est actuellement sur un rythme de 1,48 points par match  ce qui correspond, sur les 10 dernières saisons, à la 7ème place du classement.

Les derniers promus à avoir réussi ce genre de 1ère saisons sont Monaco en 2013/2014 (2ème) et Montpellier en 2009/2010 (5ème).

Attaque

En attaque, on ne peut pas dire que Angers sorte du lot avec très peu de tirs tentés par match (15ème), c’est mieux en termes de tirs cadrés (7ème) mais Angers se créent très peu d’occasions nettes (16ème). Une tendance qui se confirme quand on regarde les Expected Goals (15ème).

Equipe  Tirs Cadrés BigChances BigChances% ExpGoals Dribbles Possession
Angers 10,7 4,0 1,2 11,2 1,02  15,4 43,5
Moy. L1 12,1 4,1 1,5 12,4 1,19 16,4 50,0
Top7 13,4 4,7 1,7 12,7 1,39 15,8 53,3

Et même quand il s’agit de se créer ce peu d’occasions, Angers ne fait rien comme les autres.

C’est très largement l’équipe qui se procure le moins d’occasions dans le jeu avec 48,1% de son total d’Expected Goals. Derrière eux on retrouve Montpellier avec 59,7% puis Toulouse avec 61,1%, des équipes qui vivent un début de saison compliqué.

Pourcentage du total d’Expected Goals pour chaque situation de jeu.

A l’inverse, aucune équipe ne se crée une part aussi importante de ses occasions sur coups de pied arrêtés avec 37,7% pour les angevins. On retrouve ensuite Montpellier avec 31,1% et Bordeaux avec 27,6%.

Sans surprise, c’est Cheick Ndoye qui est le principal concerné avec 3,0 xGoals sur ces phases de jeu, suivi de la charnière centrale Thomas/Traoré. Le sénégalais est d’ailleurs le leader du championnat dans ce domaine.

Défense

C’est plutôt en défense que Angers se démarque du reste du championnat avec, avant la défaite contre Lyon, 20 buts encaissés en 24 matchs soit 0,83 par match.

Equipe Tirs Cadrés BigChances BigChances% ExpGoals xG/Buts Pressing
Angers 11,0 3,0 1,0 9,1 0,86 1,02 82,1 
Moyenne L1 12,1 4,1 1,5 12,4 1,19 0,99 77,1 
Top7 10,8 3,5 1,3 12,0 1,04 1,09 75,9 

Angers laisse assez peu l’adversaire tirer (8ème) mais c’est surtout nette sur les tirs cadrés où seul le Paris Saint-Germain fait mieux. Angers concède aussi très peu d’occasions nettes (2ème) avec seulement 9,1% des tirs adversaires considérés comme tels.

Ce qui se traduit assez naturellement par une défense assez exceptionnelle en termes d’Expected Goals concédés. En dehors de Paris, seul Lille a fait mieux que Angers cette année, lors de la saison 2013/2014 avec 0,80 xGoals par match.

Une défense qui a en plus profité d’un bon début de saison de Ludovic Butelle aux cages, avant son départ, et se retrouve avec un ratio de 1,02 entre les Expected Goals subis et les buts concédés. Plus de détails dans mon article sur les gardiens de but.

Angers qui réussit ces prouesses défensives en défendant bas dans son camp plutôt qu’en allant chercher le ballon haut dans le camp adverse. C’est l’équipe qui autorise le plus haut pourcentage de passes réussies dans le tiers défensif de l’adversaire.

Nombre de matchs où l’équipe a marqué et minute moyenne du 1er but.

Une stratégie qui porte ces fruits, notamment parce que Angers a pris l’habitude de marquer très tôt dans le match : l’équipe a inscrit au moins 1 but dans 16 des 24 matchs disputés (66,7%) et marque son premier but à 31ème minute, en moyenne.

Dans ce domaine, seul le Gazélec Ajaccio fait mieux (28ème minute) tandis que Toulouse et Montpellier sont au même niveau.

Pas étonnant donc que Angers soit la deuxième équipe de Ligue 1, derrière le Paris Saint-Germain, en termes de temps passé devant au score avec 35,7% du temps (52,0% pour Paris).

Une fois l’écart au score en leur faveur, Angers choisit ses actions : 5,2 tirs par match, de loin l’équipe qui tire le moins quand elle mène, mais maintient son nombre de tirs cadrés (4,2 P90) ou ses Expected Goals (0,97 P90).

A l’inverse, Angers se fait violence et tire beaucoup en étant derrière au score (14,2 P90) mais ne se crée pas plus d’occasions pour autant (1,05 xGoals P90).

Joueurs

Une autre réussite évidente d’Angers est son recrutement, notamment les arrivés gratuites de joueurs en provenance de Ligue 2 et qui sont devenus des cadres ensuite : Ndoye (Créteil), évidemment, mais aussi Saïss (Le Havre), Ketkeophomphone (Tours), Traoré (Brest), Andreu (Gazélec). Mais aussi Thomas Mangani également arrivé gratuitement.

Ces joueurs représentent 46,3% des minutes jouées par l’effectif angevin mais aussi 14 buts et 13 passes décisives, une part importante des 25 buts marqués par le club.

Parmi tous ces joueurs, Cheick Ndoye sort évidemment du lot. D’abord parce qu’il est le meilleur buteur du club avec 7 buts, un total rare pour un milieu de terrain, mais aussi parce qu’il est représentatif de la qualité d’Angers sur coups de pied arrêtés.

J’avais déjà parlé de lui après la 18ème journée,  c’est le milieu qui reçoit le plus de ballons dans la surface, en Ligue 1, et un de ceux qui a le plus d’occasions.

Joueur Tirs xGoals Big Chances Passes clés xAssists Contr. Tirs Contr. xGoals Contr. Buts
Billy Ketkeo… 1,98 0,17 0,18 0,84 0,20 2,82 0,37 0,36
Cheikh Ndoye 2,65 0,26 0,34 0,69 0,07 3,34 0,33 0,44
Thomas Mangani 0,82 0,03 0,00 2,30 0,24 3,12 0,27 0,16
Pierrick Capelle 1,99 0,16 0,31 1,84 0,10 3,83 0,26 0,46
Ferebory Dore 1,60 0,18 0,29 0,58 0,07 2,18 0,25 0,15
Gilles Sunu 1,57 0,11 0,12 0,96 0,07 2,53 0,18 0,18
Abdoul Camara 1,66 0,08 0,06 0,80 0,07 2,46 0,15 0,12
Romain Saiss 0,71 0,06 0,09 0,22 0,05 0,93 0,11 0,13

Contr. Tirs = Tirs + Passes clés, Contr. xGoals = xGoals + xAssists, Contr. Buts = Buts + Passes déc.

C’est d’ailleurs bien lui qui se procure le plus d’Expected Goals P90 (minimum 900 minutes), avec Dore et Ketkeophomphone derrière lui. De ce point de vue, peu de joueurs se démarquent d’ailleurs et il est d’ailleurs étonnant de voir l’intérêt de Derby pour Camara.

On devrait d’ailleurs voir plus souvent Capelle qui est le joueur qui a le plus contribué à la fois aux tirs et aux buts d’Angers quand il est sur le terrain. Le staff a aussi fait le choix de récupérer plusieurs joueurs en prêt dans ce domaine : Yattara, déjà passé par le club, Benrahma et Bnou-Marzouk.

Le premier vient pour occuper le poste d’attaquant, jusque ici occupé tour à tour par Ketkeophomphone ou Sunu qui sont plus à l’aise sur un côté. Un choix intéressant, Yattara était, l’année dernière, classé 6ème en termes d’Expected Goals + Expected Assists (minimum 450 minutes) en Ligue 1 mais il lui avait manqué la finition.

Joueur Equipe Minutes Tirs subis xGoals subis Buts encaissés Arrêts% (BigChances) xG/Buts
Butelle Angers 1710 42 10,6 9 16,7 1,18
Letellier Angers 450 24 5,4 7 25,0 0,77
Petric Troyes 810 47 15,2 16 38,5 0,95

Autre départ qui aura probablement plus d’impact sur la saison d’Angers, Butelle a choisit de rejoindre le FC Bruges. Il avait été excellent sur ce début de saison avec un ratio de 1,18 entre les Expected Goals subis et les buts encaissés. Même si Letellier n’a pas encore beaucoup joué, ses débuts n’ont pas été aussi performants et on verra si Petric, recruté entre temps, se verra donner sa chance.

Conclusion

expg_diff

Cliquez sur l’image pour la voir en grand.

Angers est une équipe très intéressante car elle est atypique : une attaque peu créative dans le jeu où le joueur le plus dangereux est un milieu mais très performante sur coups de pied arrêtés. De l’autre côté du terrain, une défense impressionnante et très régulière qui est à l’aise en jouant bas.

Malheureusement pour Angers, une partie de ces spécificités me semblent compliqué à maintenir sur le long terme. Il est, par exemple, très difficile de continuellement être aussi dangereux sur phases arrêtés. Notamment parce que c’est une stratégie très dépendante de certains joueurs (ici Mangani et Ndoye) mais aussi parce que les adversaires finissent par s’adapter. C’est ce qui s’est passé contre Lyon avec une prise à deux sur le milieu sénégalais.

D’autre part, Angers a très souvent profité d’ouvrir le score rapidement pour se concentrer sur la défense mais ce n’est pas quelque chose qui se répète souvent sur le long terme. Angers doit apprendre à être plus dangereux quand ils sont derrière au score.

Ils ont concédé l’ouverture du score à 6 reprises pour 4 défaites, 1 nul et 1 victoire, contre Toulouse qui est la plus mauvaise équipe pour garder un avantage. Si Yattara se révèle comme un titulaire indiscutable, ce sera déjà un pas dans la bonne direction.

Vous pouvez accéder au classement complet interactif par ici : Classement statistique (Ligue 1 – 24ème journée)

A la semaine prochaine !

3 réflexions sur “Tour statistique n°23/24 : La surprise Angers

Laisser un commentaire