Combien de temps dure vraiment un match de football ?

Le football est un jeu simple ; 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et, à la fin, ce sont les allemands qui gagnent.

Cette fameuse phrase de Gary Lineker après la défaite en demi-finale de la Coupe du Monde 1990 comprend une approximation qui nous intéresse tout particulièrement aujourd’hui : la règle qui veut qu’une rencontre de football dure (au moins) 90 minutes.

Dans la réalité, il est facile d’imaginer que ce chiffre est gonflé par les nombreux arrêts de jeu qui jalonnent un match de foot. Mais il est moins évident de mettre une valeur sur le temps de jeu réel. Ce qui peut être extrêmement utile pour comparer deux performances ou juger de l’efficacité du système de temps additionnel.

Séquences de jeu

J’ai donc découpé les données à ma disposition en séquences de jeu ininterrompues.

Ce qui permet pour chaque séquence de calculer le temps réel écoulé entre la mise en jeu du ballon (coup-franc, touche, etc) et le coup de sifflet de l’arbitre (hors-jeu, sortie du ballon, etc).

Un match de Ligue 1 comprend en moyenne 106 séquences de jeu (saison 2016/2017).

Séquences de jeu par match

C’est plutôt dans la moyenne des cinq grands championnats, la Premier League étant à part avec un nombre de séquences bien inférieur. L’étape suivante est de s’intéresser aux minutes écoulées, un chiffre beaucoup plus parlant pour nous.

Temps de jeu réel

En additionnant la durée de chaque séquence, on peut donc définir la longueur réelle d’un match de football. Là aussi la Ligue 1 est dans la norme avec 59,4 minutes de jeu en moyenne (saison 2016/2017).

Temps de jeu réel par match (en minutes)

C’est en Espagne que les matchs sont les plus courts avec 57,9 minutes de temps de jeu réel pour les rencontres de Liga. La Première League a les séquences les plus longues (35,1 secondes, en moyenne) alors que la Liga a les plus courtes (32,8 secondes).

Par équipe

On peut également aller un cran plus loin et découper ces séquences selon l’équipe en possession du ballon. Ce qui permet d’obtenir à la fois le nombre de possessions et le temps de possession moyen de chaque club par match.

Temps de possession par rapport au nombre de possessions (saison 2017/2018)

En rouge, on trouve les équipes qui s’écartent le plus de la droite de régression. Des cas particuliers sur lesquels il est intéressant de se pencher.

  • Caen & Amiens : Ça fait maintenant quelques saisons que le style de jeu caennais, fait d’attaques rapides, est bien défini. Il n’est donc pas surprenant que ça soit l’équipe avec les possessions les plus courtes (5,69 secondes en moyenne). Amiens suit la même logique (5,94 secondes par possession).
  • Troyes & Angers : A l’inverse, ces deux équipes n’ont le ballon que pendant très peu de temps dans un match mais c’est surtout dû à leur faible nombre de possessions. On peut imaginer que ce chiffre vient plus du temps mis pour récupérer le ballon.
  • Rennes : Les rennais ont un temps de possession similaire à Metz, Strasbourg ou Montpellier mais des possessions plus courtes que les 3 équipes citées.
  • Nice : Avec le Paris Saint-Germain, les joueurs de Lucien Favre se détachent totalement du reste de la Ligue 1. Ils ont des possessions de 10 secondes contre 7 secondes en moyenne pour le reste du championnat.
Applications

Cette méthode permet notamment de contextualiser certaines statistiques collectives.

Par exemple, Nantes est 4ème en termes de tirs par match mais 1er en prenant en compte le temps de possession (un tir toutes les 96 secondes). Ils ne sont par contre que 10ème sur les tirs cadrés (un tir cadré toutes les 355 secondes).

Il peut en être fait de même avec les statistiques individuelles. Un joueur ayant plus de possibilités de se mettre en valeur dans une équipe qui a plus longuement le ballon. Dans le secteur offensif, en tout cas.

Si on continue notre logique, on peut encore reculer d’un cran et s’intéresser au temps de possession de chaque joueur. L’intérêt est clair pour calculer l’influence de celui-ci dans le jeu de son équipe et juger différemment les statistiques individuelles. C’est là-dessus que j’orienterais un prochain article.

3 réflexions sur “Combien de temps dure vraiment un match de football ?

  1. Bonjour,

    Que représente votre droite en bleue et comment avez-vous tracé votre zone grise ?

    Cordialement.

    1. Bonjour,
      Cette droite correspond à la droite de régression (ici une régression linéaire) et la zone grise à l’intervalle de confiance (plus resserré lorsqu’il y a plus de points de données).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.