Tour statistique n°4 : Reims attaque fort

Une journée de plus vient de passer et on commence à voir certaines tendances se maintenir. Maintenant que le mercato est terminé, il va falloir attendre de voir les répercussions de celui-ci sur les équipes les plus actives, principalement Marseille et Monaco.

Après notre habituel tour des résultats, on parlera d’une des équipes en forme du début de saison, Reims, que j’avais déjà évoqué par le biais de leur entraîneur, Olivier Guégan, dans le 1er compte-rendu.

Les matchs

Guingamp – Marseille : 2 – 0

Caen – Lyon : 0 – 4

Troyes – Montpellier : 0 – 0

Rennes – Toulouse : 3 – 1

Reims – Lorient : 4 – 1

Lille – GFC Ajaccio : 1 – 0

Angers – Nice : 1 – 1

Saint Etienne – Bastia : 2 – 1

Bordeaux – Nantes : 2 – 0

Monaco – Paris Saint-Germain : 0 – 3

Cliquez sur les scores pour accéder aux graphiques de domination (dangerosité des passes réussies et des tirs réalisés) et  aux simulations du match (en utilisant les ExpGoals).

Zoom sur

Après 4 rencontres de Ligue 1, c’est bien Reims qui occupe la deuxième place du classement alors qu’ils avaient terminé le championnat à la 15ème place la saison dernière. Coups de chance ou grosses performances, voyons ce qui disent les chiffres.

Entraîneur Saison Matchs TirsP CadrésP ButsP xGoalsP ConvP%
Vasseur 2014/2015 31 11,5 3,7 1,13 1,17 9,8
Guégan 2014/2015 7 11,9 3,1 1,71 1,42 14,5
Guégan 2015/2016 4 11,3 5,5 1,75 1,69 15,6

Alors que le nombre de tirs réalisés est resté assez stable depuis la prise de fonction d’Olivier Guégan, le taux de conversion a énormément progressé. Pour rappel, la moyenne en Ligue 1 se situe autour de 10% et seul Paris a réussi à dépasser 13,9% sur une saison entière. Un taux de conversion probablement boosté par le pourcentage de tirs cadrés, passé de 26% à 49%, alors que la moyenne de Ligue 1 est à 34%. On pourrait donc s’imaginer que ça ne va pas durer.

Pourtant, Reims a aussi progressé au niveau des ExpGoals, affichant d’excellents chiffres, notamment en passant de 55.2% à 62.2% de tirs dans la surface. Ils se permettent même d’être l’équipe de Ligue 1 qui a le plus tiré depuis la surface de but (à égalité avec Saint-Etienne, Toulouse et Monaco). Reims ne tire pas plus mais depuis de meilleures positions.

Entraîneur Saison Matchs TirsC CadrésC ButsC xGoalsC ConvC%
Vasseur 2014/2015 31 13,5  5,0  1,68  1,44  12,5 
Guégan 2014/2015 7 10,4  4,0  2,00  1,32  19,2
Guégan 2015/2016 4 12,8  4,3  0,75 0,72  5,9 

Si on se penche maintenant sur les statistiques défensives de Reims, on y trouve des similitudes. La saison dernière, Olivier Guégan avait amélioré son équipe sans que ça se répercute forcément dans le nombre de buts encaissés mais, sur ces 4 premiers matchs, Reims affiche des chiffres dignes du top5% de Ligue 1 avec seulement 0,72 ExpGoals concédés par match mais là aussi aidé par un taux de conversion adverse très faible.

Pour finir sur les raisons d’une telle amélioration, il ne faut pas oublier que le pourcentage d’arrêt de Reims tournait autour de 63,2% alors que la moyenne de Ligue 1 est à 70,2%. Cette année, il est monté à 82,4%. Comme pour le taux de conversion, il devrait se rapprocher de la moyenne mais il est aussi représentatif du peu d’occasions franches concédées par Reims.

Tirs - Reims
Tirs (non-bloqués) de Reims. La taille des points correspond à la valeur en ExpGoals.

Au niveau des individualités, l’effectif n’a pas vécu de chamboulement avec le départ de Moukandjo à Lorient, remplacé par Bulot, comme principalement changement. Olivier Guégan a cependant procédé à différents changements qui semblent fonctionner, notamment le replacement de Mandi en défense centrale, associé à Weber, et la confiance accordée à des jeunes percutants comme Kyei ou Mfulu (l’équipe passant de 6,6 dribbles réussies par match à 10,3 cette année).

A cela, il faut ajouter le très bon début de saison de Nicolas de Preville. En plus d’avoir déjà 2 buts à son compteur (et 1 passe décisive), il a contribué à 5,06 tirs par match (tirs + passes clés) sur les 11,3 tirs par match de Reims. C’est aussi le joueur de l’équipe qui a réussi le plus de passes vers les zones dangereuses du terrain, zones où les tirs ont le plus de chance d’être convertis.

Pour conclure, il ne serait pas étonnant de voir Reims ralentir mais leurs statistiques sont très bonnes et il serait dur de dire qu’ils n’ont pas mérité leur classement actuel. D’autant plus qu’ils ont déjà affronté de bonnes équipes comme Marseille et Bordeaux. Olivier Guégan a réussi à faire progresser une équipe qui n’a que très peu changé et il va être intéressant de les suivre tout au long de la saison.

Rendez-vous après la trêve internationale pour le prochain compte-rendu.

3 réflexions sur “Tour statistique n°4 : Reims attaque fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *