Tour statistique n°30 : Course au maintien

Pascal Pavani / AFP / Getty Images
Pascal Pavani / AFP / Getty Images

Plus que 8 matchs avant la fin de saison, chaque équipe essaye de trouver la série de résultat qui lui permettra d’atteindre ses objectifs alors que Paris est déjà champion.

Monaco fait toujours du surplace, faisant rêver les équipes derrière d’une qualification automatique en Ligue des Champions, Lyon évidemment mais aussi Nice, qui vient d’enchaîner 2 victoires, et Rennes, qui commence à empiler les buts.

En bas de classement, le combat fait rage entre le Gazélec, Reims, Guingamp et Montpellier voire BordeauxBastia et Lorient. On va justement fait un tour d’horizon des équipes en danger dans cet article avec leurs motifs d’espoir ou de crainte.

Les matchs

Monaco – Reims : 2 – 2

Lorient – Marseille : 1 – 1

Toulouse – Bordeaux : 4 – 0

Montpellier – Nice : 0 – 2

Guingamp – Saint-Etienne : 2 – 0

GFC Ajaccio – Caen : 1 – 0

Bastia – Lille : 1 – 2

Troyes – Paris Saint-Germain : 0 – 9

Nantes – Angers : 2 – 0

Rennes – Lyon : 2 – 2

Cliquez sur les scores pour accéder aux maps des tirs / simulations du match (en utilisant les ExpGoals).

Zoom sur

Avant la prochaine série de résultats, mon modèle considère 9 équipes comme ayant une probabilité raisonnable, arbitrairement décidé à + de 1%, de descendre en Ligue 2 à l’issue de la saison : Troyes, Toulouse, le Gazélec, Reims, Guingamp, Bastia, Montpellier, Bordeaux et Lorient.

Toutes ces équipes ne sont évidemment pas logées à la même enseigne et on va justement voir lesquelles, en fonction des prestations passées et du calendrier, sont les plus concernées. Avec, pour chacune d’elle, des raisons d’espérer ou, au contraire, de s’inquiéter.

pourcentage_graph

Troyes

Tout le monde le sait, Troyes est d’ors et déjà condamné. Pire que ça, la dernière place leur est aussi promise avec 99.986% des simulations.

C’est dur de trouver des éléments positifs à leur saison : avec 19.5 points projetés en moyenne, ils pourraient bien faire pire que les 20 points obtenus par Arles-Avignon en 2010/2011. Ça semble déjà acquis en termes de différence de buts avec -47 au compteur (-56.1 projetés) face aux -49 d’Arles-Avignon, le 0-9 de cette semaine n’ayant pas aidé.

Entraineur Matchs TirsR CadrésR BigChancesR xGoalsR xPoints
Furlan 16 0.403 0.383 0.306 0.304 0.69
Bradja 15 0.409 0.356 0.256 0.291 0.67

Le changement d’entraîneur n’a pas semblé améliorer Troyes, la défense ayant même été encore plus friable en deuxième partie de saison avec 6.5 tirs cadrés, 2.9 Big Chances et 2.12 xGoals concédés par match.

Au niveau des performances individuelles, Jimmy Cabot, le meilleur joueur de la 1ère partie de saison (0.37 buts & 0.12 passes déc. par 90 minutes), est parti au mercato hivernal alors que Babacar Gueye et Karim Azamoum ont été intéressants mais ont trop peu joué.

Calendrier : Angers (D), St Etienne (E), Reims (D), Montpellier (E), Bordeaux (D), Toulouse (E), Marseille (D).

Toulouse

Quand on s’attarde sur les statistiques de tirs de Toulouse cette saison, on se retrouve face à une équipe tout ce qu’il y a de plus moyenne : différence de tirs de -0.5 par match, -0.1 pour les tirs cadrés et 0 tout pile pour les occasions nettes et les Expected Goals.

Un bilan presque parfaitement équilibré si ce n’est un léger détail : 9.0% de conversion offensive (moyenne à 10%) et 13.3% de conversion défensive (tirs des adversaires) qui entraîne une différence de buts largement dans le négatif à -0.55 par match.

Toulouse a été en difficulté dans les deux surfaces, un cocktail compliqué à gérer quand on essaye d’éviter la relégation et leur récente victoire 4-0 face à Bordeaux n’a probablement fait que retarder l’échéance.

toulouse_simus

Avec la 4ème attaque du championnat en termes d’Expected Goals mais la 15ème en regardant les buts effectivement marqués, il n’est pas exagéré de dire que les toulousains ont manqué de réussite. Alors que la plupart de mes simulations ont attribué entre 41 et 43 buts estimés à Toulouse, ils ont difficilement atteint les 32 réalisations.

Braithwaite est particulièrement représentatif de ce problème mais ça concerne la plupart de l’effectif : parmi les joueurs avec plus de 1.0 xGoals, seul Ben Yedder réussit à avoir plus de buts réels que de buts estimés.

Leur principal raison d’espérer une fin de saison folle est un des calendriers les plus faciles mais ça serait aussi le bon moment pour que leurs attaquants se réveillent.

Calendrier : Caen (D), Bastia (E), Lorient (E), Lyon (D), St Etienne (E), Troyes (D), Angers (E).

GFC Ajaccio

La vraie bataille semble donc commencer avec le Gazélec Ajaccio. La saison du promu ajaccien est pour l’instant faite de séries, positives et négatives.

Elle avait très mal démarré avec 10 matchs sans victoires et des prestations offensives vraiment pauvres malgré une défense toute à fait correct : avec 2.6 tirs cadrés, 0.2 occasions nettes et 0.55 xGoals par match, aucune équipe ne faisait pire. Des limitations matérialisées par beaucoup de frappes lointaines, la distance moyenne de leurs tirs était alors de 28.0 mètres (Troyes suivait avec 27.6 mètres).

team_map_off

(Cliquez sur l’image pour l’afficher en grand)

Les rencontres suivantes ont été beaucoup plus positives avec une série de 11 matchs sans défaite et du mieux en attaque sans être exceptionnel : une différence de tirs à +2.6, de tirs cadrés à +0.8 et d’Expected Goals à +0.02 par match. Avec cependant toujours cette difficulté à se créer des occasions nettes (1.02 par match, soit 8.1% des tirs) malgré moins de frappes lointaines (25.5 mètres, en moyenne).

Enfin, on a la nouvelle mauvaise série de 10 matchs qui vient de se terminer avec la victoire contre Caen. C’est encore mieux concernant la distance des tirs (24.4 mètres, en moyenne) mais c’est cette fois la défense qui a baissé le pied.

Avec plus de rencontres à domicile mais quelques matchs difficiles dans le lot, le Gazélec est dans une mauvaise posture et devra réussir une dernière série positive pour se maintenir en montrant que l’équipe a progressé depuis son début de saison ratée.

Calendrier : St Etienne (D), Angers (E), Lille (D), Bastia (D), Lyon (E), Paris (D), Lorient (E).

Reims

Il est loin le temps où je félicitais le très bon début de saison du club et Reims regarde maintenant vers le bas du classement.

Equipe TirsR CadrésR ButsR BCR xGoalsR ConvR
Reims 0.493 0.502 0.437 0.454 0.471 0.443
Moyenne L1 0.500 0.500 0.500 0.500 0.500 0.500

On retrouve chez eux un profil parfois similaire à Toulouse avec une équipe du niveau milieu de tableaux en termes de tirs et tirs cadrés mais une défense qui concède bien trop d’occasions nettes (2.1 par match) : seul Troyes fait pire.

Niveau performances individuelles, Nicolas de Preville est un super joueur et la plupart des équipes devraient penser à s’intéresser à lui cet été : avec 0.30 xGoals et 0.27 xAssists, les seuls à contribuer à plus d’occasions par 90 minutes sont Rachid Ghezzal et le trio d’attaque parisien. Il est maintenant à 6 buts et 8 passes décisives.

xgoals_contr

Un secteur offensif qui fonctionne d’ailleurs plutôt bien à Reims et les récentes recrues se sont parfaitement adaptés avec Lass Bangoura qui est actuellement à 2.87 dribbles, 4.66 tirs, 0.62 xGoals, 2.51 passes clés et 0.18 xAssists par 90 minutes. Des chiffres monstrueux même si on est encore sur un échantillon très faible (251 minutes) et avec principalement des entrées en cours de match.

Les recrues qui font partie des raisons d’y croire côté rémois : Thievy a apporté ses capacité de percussion et a déjà 2 buts et 1 passe décisive à son actif alors que El Kaoutari amène son expérience à une défense en difficulté même si je suis moins convaincu par Johann Carrasso.

Calendrier : Rennes (E), Nantes (D), Troyes (E), Nice (E), Montpellier (D), Marseille (E), Lyon (D).

Guingamp

La saison de Guingamp peut être découpée en 2 parties : une première série de 15 matchs très réussie avec 19 points au compteur sans être très chanceux puis 15 autres matchs très faibles statistiquement et avec une allure de relégable.

Matchs TirsR CadrésR BCR xGR xPts Points
1-15 0.510 0.504 0.500 0.531 1.51 1.27
16-30 0.443 0.423 0.462 0.401 1.01 1.07

Alors que l’attaque guingampaise fonctionnait pleinement de début de saison, notamment grâce à un Jimmy Briand très en forme, elle a fortement ralentit les semaines suivantes.

Pour ne pas descendre en Ligue 2, Guingamp devra donc s’appuyer sur ses hommes forts comme Sloan Privat, un joueur dont on ne parle peut-être pas assez : il a toujours affiché de bons chiffres en termes de contribution aux tirs et buts de ses équipes et son jeu de tête est un atout majeur.

Depuis 2012/2013, seul Beauvue, alors dans le même club, a marqué plus de buts de la tête que lui. L’équipe semble donc construite pour en profiter puisque seul Nantes a un plus grand pourcentage de ses frappes sur des centres.

Calendrier : Montpellier (D), Paris (D), Rennes (E), Caen (D), Monaco (E), Lille (E), Nice (D).

Conclusion

calendrierPour récapituler, Troyes et Toulouse me semblent mal partis, malgré des capacités offensives loin d’être honteuses pour ces derniers. Derrière, ça se jouera probablement entre le Gazélec, Reims et Guingamp.

Mon modèle n’aime pas vraiment les ajacciens à cause d’un début de saison horrible et d’un des calendriers les plus difficiles du championnat : il leur reste à jouer St Etienne, Lille, Lyon et Paris.

Côté Reims, si les recrues continuent à ce rythme et avec un calendrier plutôt favorable, ils ont toutes les cartes en main pour réussir une bonne fin de championnat.

Finalement, le club qui devra faire attention est Guingamp avec un calendrier difficile (Montpellier seul équipe de la 2ème partie du classement) et une dynamique négative. Ils ont l’avantage d’avoir de l’avance en termes de points mais ça peut aller très vite.

En parlant de calendrier, celui de Toulouse ayant pas mal de matchs abordables et avec des statistiques moins mauvaises que ce qu’il peut sembler, on n’est pas à l’abri d’un retournement de situation même s’il va falloir soigner la différence de buts.

Vous pouvez accéder au classement complet interactif par ici : Classement statistique (Ligue 1 – 30ème journée)

A la semaine prochaine !

Une réflexion sur “Tour statistique n°30 : Course au maintien

Laisser un commentaire