Tour statistique n°31 : Bataille pour la Ligue des Champions

Philipp Schmidli / Getty Images
Philipp Schmidli / Getty Images

L’étau se resserre encore un peu plus que ce soit en haut ou en bas de classement alors qu’il ne reste maintenant que 7 matchs aux équipes qui ont besoin de renverser la tendance.

Dans la bataille pour la Ligue des Champions, aucun club ne lâche le morceau : Monaco a battu le PSG tandis que Nice, Lyon, Caen, St Etienne et Rennes ont aussi gagné leur match. Pour y voir plus clair on va donc s’attarder sur ces clubs qui se disputent les premières places.

Les matchs

Marseille – Rennes : 2 – 5

Saint-Etienne – Montpellier : 3 – 0

Reims – Guingamp : 0 – 1

Lille – Toulouse : 1 – 0

Caen – Troyes : 2 – 1

Angers – Lorient : 5 – 1

Lyon – Nantes : 2 – 0

Bordeaux – Bastia : 1 – 1

Nice – GFC Ajaccio : 3 – 0

Paris Saint-Germain – Monaco : 0 – 2

Cliquez sur les scores pour accéder aux maps des tirs / simulations du match (en utilisant les ExpGoals).

Zoom sur

Tous les clubs du haut de classement ayant gagné leur match (Paris excepté), il n’y a pas de changement dans la hiérarchie pour l’instant mais ça reste très serré et il serait étonnant que les choses en restent là. Comme pour le maintien, les prestations passées et le calendrier auront un rôle majeur.

perc_ldc

Monaco

Avec 91,6% de chance de finir à une place qualificative pour la Ligue des Champions, Monaco semble assuré de disputer la plus prestigieuse des coupes d’Europe mais, étant donné la difficulté des clubs français à passer les tours préliminaires, la vrai question est de savoir s’ils finiront 2ème ou 3ème.

La victoire contre Paris, alors que leurs poursuivants comptaient sur une défaite pour se rapprocher, leur donne un énorme coup de boost dans la sprint final leur avance de 5 points va être dur à rattraper. Mes simulations leur donnent 71,5% de chance de terminer dauphins du PSG et 20,2% de chance de se faire dépasser.

Monaco vit une saison bizarre et loin des standards de la précédente en termes de prestations défensives : alors que l’attaque est restée à un niveau équivalent à 2014/2015 (1.49 xGoals contre 1.44 l’année dernière), la défense a chuté (1.23 xGoals contre 1.02 la saison précédente).rolling_mean_xpoints

C’était particulièrement flagrant sur les 15 premiers matchs où, en termes de tirs (13.6 par match), de tirs cadrés (4.7) et d’Expected Goals (1.46) concédés, seul Troyes faisait pire.

Monaco a toutefois le mérite d’avoir maintenu de bons chiffres offensifs malgré de nombreux départs cet été : Cavaleiro, Carrillo, Lemar, El Shaarawy, Vagner Love et Helder Costa ont ainsi remplacés Martial, Carrasco, Berbatov ou Germain.

Ces arrivées ont eu des réussites diverses mais celle de Vagner Love pourrait être décisive dans la course à la Ligue des Champions : avec une contribution de 1.03 xGoals par 90 minutes, aucun joueur ne fait mieux actuellement (Ibrahimovic est à 1.02 et Di María à 0.98).

Calendrier : Bordeaux (D), Lille (E), Marseille (D), Rennes (E), Guingamp (D), Lyon (E), Montpellier (D).

Lyon

Pour Lyon aussi c’est une année étrange : après 2014/2015 sous le signe de la réussite malgré des chiffres bons sans plus, les supporters sont allés de déception en déception lors de la première partie de saison jusqu’à voir Fournier remplacé par Génésio après 19 matchs et une 9ème place au classement.

Entraineur  Matchs TirsR CadrésR BCR xGR xPts Points
Fournier 14/15 38  0.563 0.609 0.610 0.850 1.66 1.97
Fournier 15/16 19 0.597 0.526 0.530 0.578 1.71 1.37
Génésio 15/16 12 0.623 0.660 0.683 0.686 1.96 1.92

Les “xPts” correspondent à la moyenne de points par match estimée en utilisant la qualité des occasions obtenues et concédées (avec les Expected Goals) et la différence entre points estimés et points obtenus permet souvent de révéler les équipes en sous/surrégime.

Par exemple, Lyon se trouvait à +0.31 l’année dernière avant de chuter à -0.34 avec Fournier cette saison, leur niveau se trouve probablement entre les deux.

Sous Génésio, c’est une autre histoire avec des chiffres très impressionnants : aucune équipe ne tire plus (15.2 par match, Paris à 13.8) et c’est pareil pour les tirs cadrés (5.7 par match, Paris à 5.4). En défense, c’est très solide de ce point de vue aussi.

C’est encore trop tôt pour juger le nouvel entraîneur lyonnais mais il semble avoir amélioré l’équipe des deux côtés du terrain. Ils ont aussi l’avantage de jouer contre leurs principaux concurrents pour une place européenne, à domicile.

Calendrier : Lorient (E), Montpellier (E), Nice (D), Toulouse (E), Gazélec (D), Monaco (D), Reims (E).

Rennes

Autre équipe à avoir changé d’entraîneur en cours de saison, dans des circonstances un peu particulières, ils sont aussi en très grande forme récemment avec 10 points sur les 5 derniers matchs et quelques beaux cartons offensifs (3ème attaque de L1, maintenant).

Entraineur Matchs TirsR CadrésR BCR xGR xPts Points
Montanier 14/15 38 0,451 0,475 0,567 0,497 1,29 1,32
Montanier 15/16 21 0,495 0,520 0,582 0,559 1,48 1,48
Courbis 15/16 10 0,452 0,461 0,531 0,470 1,20 1,70

Un changement d’entraîneur qui semble moins positif quand on regarde les chiffres derrière les récentes prestations rennaises.

Courbis a grappillé quelques victoires chanceuses lors de ses premiers matchs qui lui ont permises de prendre ses marques plus sereinement et l’équipe joue mieux récemment mais sa défense parait trop limite pour espérer viser mieux que l’Europa League.

Calendrier : Reims (D), Nice (E), Guingamp (D), Monaco (D), Paris (E), Montpellier (E), Bastia (D).

Nice

Beaucoup de personnes seront sans doute étonnées de trouver Nice aussi bas dans mes simulations alors que ce sont eux qui occupent actuellement la 3ème place et qu’ils sont sur une série de 3 victoires mais il y a plusieurs raisons à ça.

Nice est une équipe qui tire assez peu, ce qui n’est pas forcément un problème quand l’accent est mis sur la qualité des occasions plutôt que la quantité, mais ce n’est pas tant le cas que ça pour eux : Paris et Monaco mènent la danse avec 22.9% et 22.6% d’occasions nettes puis suit Montpellier (18.3%) avant Rennes (16.4%) et Nice (16.1%).

Surtout, la défense laisse trop d’occasions dangereuses à l’adversaire : seuls Troyes (2.7) et Reims (2.1) concèdent plus d’occasions nettes que Nice et ses 1.9 par match. Pas vraiment une compagnie très rassurante.

ldc_simus

En attaque, Nice a aussi trop souvent compté sur des buts venus d’ailleurs pour gagner certains matchs : quand on regarde les buts avec moins de 10% de chances d’être marqués, ils sont les plus en réussite avec 15 buts marqués mais aussi seulement 6 buts encaissés.

Une réussite qui concerne notamment Hatem Ben Arfa. C’est un joueur extrêmement talentueux mais qui a eu des périodes de réussite qui semblent compliquées à maintenir. Sur les 10 premiers matchs, il a obtenu 6 buts pour 1.8 xGoals avant d’être plus en difficulté sur les suivants : 3 buts pour 3.6 xGoals.

Mais la raison principale reste peut-être le calendrier très compliqué qui les attend : avec Paris, Rennes, Lyon, Nantes ou St Etienne à jouer, ils vont avoir de nombreuses occasions de perdre des points.

Calendrier : Paris (E), Rennes (D), Lyon (E), Reims (D), Nantes (E), St Etienne (D), Guingamp (E).

Conclusion

Pour conclure, Monaco a affiché des limites cette saison mais son avance en termes de points leur permet d’être favoris dans mon esprit pour la place directement qualificative en Ligue des Champions.

Derrière, Lyon semble se rattraper de son début de saison assez malchanceux et Génésio a nettement amélioré l’équipe avec le changement de dispositif et sa confiance en Ghezzal. Les lyonnais pourraient très bien avoir leur destin entre leurs mains avec un dernier match à domicile contre Monaco, justement.

Pour Rennes et Nice, le rythme va être difficile à suivre, ce sont deux équipes qui ont de grandes qualités mais aussi des défauts qui semblent peu compatibles avec la Ligue des Champions.

Vous pouvez accéder au classement complet interactif par ici : Classement statistique (Ligue 1 – 31ème journée)

A la semaine prochaine !

Laisser un commentaire