Tour statistique n°15 : Ecart au score

 

Pas mal de buts pour cette 15ème journée avec plusieurs défenses en grande difficulté : Lyon, Troyes et Bordeaux ont tous concédés 4 buts auxquels il faut ajouter le match fou entre Marseille et Monaco. A part ça, Saint-Etienne s’est relancé, Angers maintient son rythme aux dépends de Lille et Paris continue son chemin seul en tête.

Pour le zoom de cette semaine, on parlera des conséquences de l’écart au score (défaite, nul, victoire) pour les différentes équipes du championnat, ce qui permet aussi de repérer certaines stratégies.

Les matchs

Lyon – Montpellier : 2 – 4

Paris Saint-Germain – Troyes : 4 – 1

Toulouse – Nice : 2 – 0

Reims – Rennes : 2 – 2

Nantes – Bastia : 0 – 0

GFC Ajaccio – Lorient : 1 – 1

Angers – Lille : 2 – 0

Saint-Etienne – Guingamp : 3 – 0

Bordeaux – Caen : 1 – 4

Marseille – Monaco : 3 – 3

Cliquez sur les scores pour accéder aux simulations du match (en utilisant les ExpGoals).

Zoom sur

On va aborder un thème plus général aujourd’hui, l’écart au score (ou « game state » en anglais, merci à @DJFrusc pour l’idée de trad) qui correspond au temps passé par une équipe dans les différentes situations possibles : 1 but d’avance, 2 buts d’avance, match nul, 1 but de retard, etc.

Pour cette semaine, j’ai décidé de me concentrer sur les 3 possibilités principales : l’équipe est devant au score, l’équipe est derrière au score ou les deux équipes sont à égalité.

Temps
Equipe Matchs Victoire (P90) Nul (P90) Défaite (P90) Victoire% Nul% Défaite%
Angers 15 5,5 7,9 1,8 36,2 51,7 12,1
Bastia 15 4,3 6,6 4,3 28,1 43,7 28,2
Bordeaux 15 2,9 8,1 4,3 19,0 52,7 28,3
Caen 15 4,5 7,4 3,3 29,6 48,9 21,6
GFC Ajaccio 15 2,8 6,7 5,7 18,4 44,0 37,6
Guingamp 15 2,2 9,6 3,6 14,1 62,4 23,6
Lille 15 2,3 9,6 3,4 14,9 62,9 22,2
Lorient 15 3,3 7,2 4,7 21,8 47,5 30,7
Lyon 15 4,4 7,3 3,5 28,7 48,2 23,0
Marseille 15 3,7 6,8 4,7 24,1 45,0 30,8
Monaco 15 4,8 7,2 3,3 31,3 47,2 21,5
Montpellier 15 3,4 8,8 3,0 22,6 58,0 19,4
Nantes 15 3,6 8,3 3,3 23,5 54,6 21,9
Nice 15 5,9 6,1 3,2 39,0 39,8 21,2
Paris-SG 15 7,8 6,8 0,5 51,3 45,1 3,6
Reims 15 2,3 8,7 4,2 15,1 57,3 27,6
Rennes 15 2,6 9,2 3,5 17,1 60,1 22,8
St Etienne 15 5,1 6,7 3,5 33,3 43,9 22,8
Toulouse 15 3,2 7,4 4,5 21,3 49,0 29,7
Troyes 15 0,7 7,6 6,9 4,6 50,1 45,3

Paris est évidemment l’équipe ayant passé le plus de temps devant au tableau d’affichage. Après eux, on retrouve Nice et Angers qui sont logiquement les deux équipes qui marquent en moyenne leur 1er but le plus tôt. Une situation dont Angers peut pleinement profiter avec la 4ème défense de Ligue 1 en position de meneur.

A l’autre bout du classement, ça ne surprendra personne de retrouver Troyes qui n’a passé que 63 minutes en tant que leader dans un match, soit 4,6% du temps sur le terrain. Un peu mieux mais toujours très faible, on a Guingamp qui a passé seulement 14,1% du temps devant au score.

Les guingampais ne sont par contre pas dans les équipes le plus souvent derrière au tableau d’affichage mais passent énormément de temps à égalité avec leur adversaire. C’est aussi le cas pour Lille et Rennes qui ont un profil très similaire.

Concernant le temps passé à courir après le score, Paris n’a été en danger que pendant 49 minutes depuis le début de la saison. Derrière, on a Angers et, plus étonnant, Montpellier.

Attaque
Equipe Tirs (V) Tirs (N) Tirs (D) Cadrés (V) Cadrés (N) Cadrés (D) xGoals (V) xGoals (N) xGoals (D)
Angers 10,1 10,4 14,6 3,6 3,8 3,8 0,92 1,22 1,17
Bastia 8,2 8,9 6,8 3,5 2,7 1,9 1,03 1,00 0,46
Bordeaux 10,0 11,2 14,1 3,1 2,7 4,8 1,03 0,96 1,62
Caen 10,3 14,7 11,3 5,4 5,3 3,7 1,12 1,41 1,00
GFC Ajaccio 9,3 10,0 11,8 3,6 2,5 3,5 0,67 0,76 0,62
Guingamp 9,7 11,3 15,0 2,3 3,8 5,8 0,48 1,25 1,51
Lille 11,0 12,4 12,9 2,2 3,2 3,2 0,48 1,09 0,75
Lorient 14,5 8,6 14,0 6,7 3,1 4,7 1,98 0,67 1,60
Lyon 13,1 18,3 13,1 4,6 5,9 4,9 1,27 1,91 1,00
Marseille 11,5 12,9 17,3 6,0 3,8 6,4 1,20 1,15 1,71
Monaco 10,3 11,9 12,8 3,1 5,4 4,0 0,78 1,88 1,79
Montpellier 11,9 8,7 11,8 3,8 3,0 4,7 1,64 0,82 1,56
Nantes 10,1 10,1 11,4 2,0 3,2 2,7 1,31 0,97 0,82
Nice 10,9 9,1 6,5 5,7 3,6 4,3 1,51 0,98 1,32
Paris-SG 14,7 15,5 16,5 6,4 6,2 9,2 2,28 1,86 3,75
Reims 10,9 8,9 12,4 4,8 3,0 5,5 1,12 0,93 1,54
Rennes 7,6 10,1 13,8 2,7 3,5 4,9 0,66 1,34 1,75
St Etienne 12,6 11,2 13,8 4,1 4,3 4,0 1,15 1,28 1,14
Toulouse 11,8 10,1 14,0 3,7 3,9 3,8 1,75 1,15 0,73
Troyes 7,1 10,3 12,2 4,3 3,0 3,6 1,06 0,61 0,95

Quand on se penche sur les tirs selon l’écart au score, on retrouve certaines équipes intéressantes : Bastia et Nice, par exemple, sont les deux équipes qui tirent beaucoup moins quand elles sont dominées que dans les autres situations, quelque chose d’assez rare quand on essaye de revenir au score.

A l’inverse, Lorient ou Nice sont très à l’aise une fois devant au tableau d’affichage.

On a ensuite, les équipes qui s’arrêtent de jouer une fois en position de vainqueur comme Guingamp, Rennes, Monaco ou Angers qui semblent se regrouper en défense pour conserver le résultat.

Défense
Equipe Tirs (V) Tirs (N) Tirs (D) Cadrés (V) Cadrés (N) Cadrés (D) xGoals (V) xGoals (N) xGoals (D)
Angers 13,9 8,7 11,4 4,0 1,6 2,7 0,95 0,63 0,88
Bastia 12,7 13,4 11,9 4,5 3,6 5,6 1,57 1,46 1,33
Bordeaux 14,1 10,3 9,9 4,8 3,8 4,8 1,74 1,03 1,30
Caen 14,1 9,1 9,5 4,7 3,5 3,7 1,05 0,75 1,19
GFC Ajaccio 12,1 11,7 11,9 3,9 4,3 5,3 1,34 1,10 0,86
Guingamp 14,4 10,9 11,4 5,1 3,1 5,5 1,08 1,02 1,49
Lille 11,0 9,7 8,5 6,1 3,3 1,5 1,75 1,16 0,69
Lorient 11,8 15,4 8,8 4,5 5,7 2,1 1,26 1,72 0,87
Lyon 10,8 9,2 9,4 3,7 3,0 5,4 0,89 0,63 1,62
Marseille 8,7 10,8 10,0 3,3 5,0 1,3 0,94 1,35 0,92
Monaco 17,4 11,1 12,5 6,1 1,8 4,6 1,41 1,48 1,69
Montpellier 11,1 12,8 12,5 3,8 3,2 3,4 1,23 0,99 1,09
Nantes 15,1 9,8 12,9 3,6 1,7 1,8 1,35 1,17 1,24
Nice 12,1 10,2 9,9 3,4 3,8 4,6 1,25 1,48 0,94
Paris-SG 11,2 6,7 5,5 3,5 3,1 0,0 0,76 0,46 0,37
Reims 14,9 12,8 12,4 5,2 4,5 4,1 0,99 1,47 1,26
Rennes 15,3 11,0 9,7 5,3 3,7 3,4 1,69 0,92 1,09
St Etienne 11,8 11,8 12,7 3,7 4,3 5,8 0,99 1,14 2,18
Toulouse 15,2 9,4 9,8 4,6 3,5 4,9 1,68 1,28 1,48
Troyes 17,1 19,1 15,6 4,3 5,7 5,7 1,76 2,06 1,77

Là aussi, on a quelques profils différents des autres : Lille, Bordeaux ou Rennes concèdent beaucoup plus d’occasions quand ils sont devant au score. Du côté de Guingamp, Lyon ou St Etienne, la défense craque une fois le premier but encaissé.

La stratégie défensive de Angers semble fonctionner puisqu’ils concèdent plus de tirs quand ils mènent mais principalement des occasions de faible qualité (0,068 xGoals/Tir). C’est pareil pour Caen (0,074), Guingamp (0,075) ou Reims (0,066).

Conclusion

Ecart au score

Quand on regarde les valeurs globales avec les ratios de l’ensemble de la Ligue 1, on retrouve plusieurs de ses enseignements.

Pour le ratio de tirs, les équipes ont tendance à dominer beaucoup plus quand elle sont menées et ont besoin d’attaquer pour marquer et, inversement, laissent l’initiative à l’adversaire quand elles sont devant au score. Cette tendance est peu moins nette quand on se concentre uniquement sur les tirs cadrés mais reste présente.

Par contre, le ratio d’Expected Goals semble étonnement moins à l’avantage des équipes qui perdent mais il faut garder en tête que les meilleures équipes auront moins tendance à se trouver en position de défaite.

 

Vous pouvez accéder au classement complet interactif par ici : Classement statistique (Ligue 1 – 15ème journée)

On est déjà en plein dans la 16ème journée et le prochain récapitulatif devrait être commun aux 16ème et 17ème journées.

5 réflexions sur “Tour statistique n°15 : Ecart au score

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *