Ludovic Blas, une bonne idée pour Lyon ?

Guingamp's French defender Ludovic Blas (L) is congratulated by Guingamp's French forward Jimmy Briand after scoring a goal during the French L1 football match Guingamp vs Troyes on February 3, 2016 at the Roudourou stadium in Guingamp, western France. / AFP / FRED TANNEAU (Photo credit should read FRED TANNEAU/AFP/Getty Images)
Fred Tanneau / AFP / Getty Images

Ça fait maintenant un bon moment que l’on est entré dans le mercato et j’en profite pour lancer un format d’article un peu plus court sur certaines rumeurs intéressantes. On commence avec Ludovic Blas, tout juste champion d’Europe U19 et annoncé à l’OL depuis quelques jours.

« A priori, il ne devrait pas y avoir de nouvelles recrues. Du moins, je ne pense pas. Ou peut-être un jeune ou deux qui ont pu jouer dans les sélections U19 récemment. »

Voilà la déclaration, assez vague, d’Aulas qui a lancé les rumeurs. Ça ressemble plus à de la spéculation de médias mais c’est l’occasion de parler de ce jeune joueur et du mercato lyonnais.

L’effectif lyonnais
prépa lyon
Temps de jeu lors des matchs de préparation

C’est plus dans le secteur défensif que Lyon a vécu ses changements les plus importants. Samuel Umiti est parti ainsi que Rose, Koné et Bedimo alors que Mammana, N’Koulou et Rybus sont arrivés.

En attaque, Rachid Ghezzal devrait rester malgré l’absence d’accord sur une prolongation de contrat. Que ce soit par manque de prétendants ou parce que les négociations se sont débloquées, il a récemment réintégré le groupe.

L’Olympique Lyonnais va aussi pouvoir compter sur le retour de Nabil Fekir après sa grave blessure. Difficile de ne pas le voir titulaire après une préparation assez rassurante sur son état de forme. Si les non-départs de Ghezzal et Valbuena se confirment, il y a peu d’intérêt à recruter dans ce secteur.

Situation similaire au milieu où Clément Grenier ne semble pas attirer beaucoup de monde. Avec Jordan Ferri mais aussi Kemen et Tousart, amenés à participer à plus de rencontres, Lyon a ce qu’il faut. En quantité, en tout cas.

Ludovic Blas

Moins d’un an après avoir signé son premier contrat professionnel, le jeune guingampais attire déjà les regards. En disputant ces premières matchs avec son club, totalisant 770 minutes toutes compétitions confondues. Mais aussi en remportant il y a peu l’Euro U19 avec l’Equipe de France.

Autant prévenir tout de suite, 770 minutes c’est très peu pour se faire une idée précise d’un joueur mais le fait qu’il ait déjà autant de matchs dans les jambes à 18 ans est déjà un signe positif. D’autant plus qu’il était le plus jeune des 18 joueurs sélectionnés en équipe de France U19. Précoce, donc.

Une autre de ses qualités est sa polyvalence : après avoir été formé en tant qu’ailier, Gourvennec l’a replacé axial. Autant de titularisations en relayeur que sur le côté droit (en faux pied) cette saison. Il manque encore un peu de puissance comme souvent à cet âge-là mais il apporte une vraie qualité technique au milieu de Guingamp.

Statistiques

Qu’est-ce qu’il faut regarder chez un joueur qui a disputé si peu de matchs ? Il faut déjà faire attention avec le nombre de buts/passes décisives qui peuvent être trompeurs sur un échantillon aussi faible. Ça peut être une frappe contrée qui rentre miraculeusement comme une passe facile qui se transforme en passe décisive.

Il est donc préférable d’utiliser des statistiques qui ont une plus grande récurrence : tirs, passes, dribbles, etc.

Par exemple, avec 11 tirs et 8 passes clés, Ludovic Blas a contribué à 2.68 tirs par 90 minutes. Un chiffre proche de la moyenne de 2.35 pour les joueurs de 21 ans ou moins. C’est intriguant de voir que ce nombre est plus important au milieu (3.06) que sur un côté (2.05). Peut-être un indicateur de son meilleur poste ?

player_map_blas

Il est plus en valeur quand on s’intéresse aux dribbles : 6.55 tentés et 3.68 complétés par 90 minutes (56.3% de réussite) le place dans le haut du panier parmi les milieux offensifs U21. Ça correspond à ce que Boga, Dembélé, Boufal ou Ounas ont réalisé cette saison. C’est aussi le cas lorsqu’il évolue plus bas sur le terrain.

Pour conclure sur la question de sa meilleure position, sa contribution aux Expected Goals est plus importante au milieu : 0.41 par 90 minutes contre 0.26 P90 sur l’aile droite. Même si son Euro U19 a été de très bonne qualité dans un rôle purement offensif avec 2 buts et 2 passes décisives à la clé et énormément de percussion.

Observations

Il est évidemment toujours important de regarder le maximum de matchs avant de se faire une idée d’un joueur. De la même manière que les statistiques permettent de repérer des éléments qui n’apparaissent pas toujours à l’oeil, une observation attentive fait ressortir des qualités qu’il est difficile de desceller dans les chiffres.

Pour Ludovic Blas, on peut parler de son positionnement entre les lignes qui apportent du dynamisme au jeu guingampais. En règle générale, ses déplacements sont bons et il gère bien le timing de ses courses devant le but. Ce qui lui permet de se retrouver au bon endroit au bon moment pour marquer.

J’aime le fait qu’il n’hésite pas à utiliser son pied droit et qu’il joue la tête levée avec une bonne compréhension du placement de ses coéquipiers. Son orientation du corps par rapport au ballon est intéressante aussi. Tout comme ses qualités de tireur de coups de pied arrêtés.

Conclusion

Ludovic Blas est clairement un jeune joueur très talentueux avec des qualités d’éliminations au-dessus de la moyenne. Sa forme devant le but en sélection ne se retrouve pas forcément en club où il doit contribuer à plus de tirs. Il devra aussi se fixer à un poste. Cette saison risque d’être très importante pour lui et il doit jouer le plus possible.

Pour Lyon, ce n’est pas un besoin immédiat. Que ce soit en attaque, surtout si Ghezzal et Valbuena restent, ou au milieu avec l’assurance de voir Tolisso rester. Par contre, ça peut être intéressant pour l’avenir étant donné le manque de joueurs de côté parmi la jeunesse lyonnaise.

Laisser un commentaire