Ligue 1 : joueurs et entraîneurs à suivre

TOPSHOT - Monaco's Croatian goalkeeper Danijel Subasic stops the ball during the French Ligue 1 football match between Monaco (ASM) and Nice (OGCN) at Louis II Stadium in Monaco on February 6, 2016.
Valery Hache / AFP / Getty Images

On entame la deuxième journée de cette nouvelle saison de Ligue 1 et beaucoup de choses ont déjà changé pour certaines équipes. Que soit au niveau de l’entraîneur ou des joueurs.

Le marché des transferts n’est pas encore fermé mais c’est l’occasion de faire un tour des éléments que j’ai hâte de suivre tout au long de l’année. Même si on sait la folie que peuvent réserver les derniers jours du mercato.

Paris

Le club de la capitale attire habituellement tous les regards et il n’y a pas de raison que ça change dans ce qui ressemble à une saison charnière pour eux. Départ du meilleur buteur de l’histoire du club et changement d’entraîneur. La gestion de l’après-Ibrahimovic sera primordiale, surtout en cas d’absence de Cavani.

Il est difficile de juger pour l’instant de la réussite du mercato alors que ce sera le premier grand club pour la plupart des joueurs signés. Krychowiak est finalement ce qui se rapproche le plus d’une valeur sûre. Pour ses deux saisons à Séville ponctuées d’autant d’Europa League remportées mais aussi sa connaissance de la méthode Emery.

A côté de ça, Meunier va faire le grand saut depuis Bruges, Ben Arfa surfe sur une saison avec énormément de réussite et Jesé n’a que très peu joué du côté de Madrid.

Tout de même, et en prenant en compte qu’il est suivant rentré en cours de match, les statistiques de l’espagnol restent impressionnantes. En championnat, il a réussi 13 buts et 12 passes décisives en 1954 minutes, soit une contribution de 1,15 buts par 90 minutes.

Dans un club comme Paris, il est toujours difficile pour les jeunes de trouver du temps de jeu et c’est dommage parce que les parisiens semblent avoir une belle génération qui arrive. On verra donc si le nouveau coach réussira à donner du temps de jeu à Nkunku, Augustin, Ikoné ou Callegari.

Lille

Ils ont perdu moins de joueurs importants mais, comme souvent, recruté intelligemment. Palmieri est un bon joueur (surtout gratuitement), Sankharé va apporter du dynamisme au milieu lillois et De Préville était la bonne affaire de ce mercato.

player_map_vert

Sur sa contribution aux Expected Goals, il se classe 12ème de Ligue 1. Avec un manque de réussite devant le but qui ne devrait pas durer. Une belle performance dans une équipe assez faible.

D’autant plus, Lille pourra compter sur le retour en prêt de Rony Lopes. Une attaque qui ne manque pas de talent avec Boufal toujours au club. J’aimerais aussi voir plus souvent Pavard qui m’a fait bonne impression quand il a joué.

Angers

Les angevins n’ont pas changé la recette qui leur a si bien réussi l’année dernière : recruter en L2 et, si possible, gratuitement. Une stratégie intéressante, surtout pour les équipes visant le maintien. Le club avait besoin de renouveler un effectif vieillissant (moyenne la plus âgée la saison dernière) après les départs de Angoula, Diers ou Auriac.

Article : La surprise Angers

Mais aussi de se trouver un attaquant, ce qui les avait déjà pousser à se faire prêter Yattara. C’est chose faite avec les anciens sochaliens Diédhiou et Ekambi qui ont contribué à 27 buts (hors penaltys) en 2015/2016. Soit un rythme de 0.43 buts ou passes décisives par 90 minutes.

Si les sommes annoncées par Transfermarkt sont bonnes, les 3 millions dépensés pour les deux attaquants + Baptiste Santamaría ressemblent à une bonne affaire.

Bastia

Ici aussi, le secteur offensif avait besoin d’être reconstruit suite aux départs de Kamano, Ayité et Brandão. Pour ça, les corses ont décidé de ne rien dépenser. Ils ont opté pour des solutions à court terme avec les prêts de Crivelli, Saint-Maximin et Nangis. Mais aussi les arrivées gratuites de Thievy (après un prêt intéressant à Reims) et Cabral.

C’est surtout Allan Saint-Maximin qu’il sera intéressant de voir sur une saison complète après des débuts prometteurs à Saint-Etienne mais un prêt moins convaincant à Hanovre.

Bordeaux

Autre club assez actif sur le marché des transferts, Bordeaux a vu pas mal d’arrivées dont les expérimentés Toulalan et Menez. Le retour de ce dernier en France sera particulièrement intéressant s’il reprend le rôle d’attaquant dans un 4-4-2 qu’il avait occupé sous Ancelotti. Deux saisons qui font partie de ses meilleures en terme de rendement.

menez

Sur la saison 2011/2012, il a aussi joué sous les ordres de Kombouaré mais avec moins d’efficacité : contribution de 0,57 buts + passes décisives par 90 minutes avec lui contre 1,05 avec le technicien italien.

L’autre élément sera évidemment l’arrivé de Gourvennec à la tête de l’équipe. Avec lui, le passage au 4-4-2 qu’il connait très bien et donc moins d’hésitations sur le système employé.

On dirait aussi que plus de jeunes vont avoir un rôle important avec Vada/Malcom et Laborde déjà impliqués sur le premier match. Sans oublier Ounas qui devrait encore augmenter son temps de jeu.

Nantes

Nantes n’est généralement pas la première équipe à laquelle on pense en terme de recrutement excitant. Mais Nicolaj Thomsen a l’air d’être un passeur talentueux. C’est dur d’évaluer le niveau du championnat danois mais 10 buts et 26 passes décisives sur les 3 dernières saisons piquent mon intérêt.

Surtout s’il est associé à de bons joueurs de foot comme Rongier et Harit que j’ai également hâte de voir régulièrement. Ça semble bien parti avec déjà deux titularisations pour les jeunes nantais.

Monaco

Après une saison compliquée défensivement (15ème défense selon les Expected Goals), Monaco a totalement retravaillé sa défense. Sidibé, Mendy et Glik sont arrivés et Jemerson semble être le partenaire prévu de ce dernier.

Ils n’ont d’ailleurs pas recruté dans d’autres domaines mais enregistrent les retours de Germain et Falcao. Le premier semble bien partie pour être l’attaquant titulaire après ses 14 buts et 6 passes décisives pour Nice.

player_map_germain

Un secteur offensif d’ailleurs bien rempli et où il y aura forcément des déçus à moins de départs. J’espère que des joueurs comme Mbappé ou Lemar auront le maximum de temps de jeu. C’est pour Cavaleiro, Jean ou Boschilia que ça risque d’être plus compliqué.

Nice

Il y aura du boulot avec l’après Ben Arfa/Germain à gérer en attaque ainsi que les départs de Mendy et Pied. Pour ça, ils se sont à nouveau tourné vers la jeunesse et la Ligue 2 : Cyprien, Lusamba et Souquet. On va pouvoir les observer en Ligue 1 dans un collectif très huilé la saison dernière.

Nice semble tout de même manquer de profondeur en attaque malgré le prêt de Donis. Une blessure de Pléa serait très compliquée à gérer. Même si Nice est toujours capable de nous sortir quelques jeunes comme Marcel ou Sarr, titulaires contre Rennes.

En dehors des nombreuses absences à gérer, on suivra évidemment avec intérêt l’arrivée de Lucien Favre à Nice. Le technicien suisse a réalisé un travail remarquable avec le Borussia Mönchengladbach et aura sans doute le temps nécessaire pour appliquer sa méthode. Pour plus d’infos, je vous recommande ce superbe article (en anglais).

On attend également d’en voir encore plus de tous les jeunes à avoir débuter avec Nice récemment comme Walter, Koziello ou Boscagli.

Toulouse

Après le miracle de la saison dernière, Toulouse espère sans doute vivre une saison plus tranquille. Ils ont été assez actifs sur le marché des transferts avec pour but principal de remplacer Ben Yedder.

C’est Toivonen qui semble avoir été choisi mais c’est surtout Edouard, en prêt de Paris, que j’ai hâte de voir régulièrement. Il avait notamment été impressionnant à l’Euro U17, inscrivant un triplé en finale. Toulouse a aussi tenté le pari de relancer Ola John, lui qui avait marqué 8 buts et réalisé 15 passes décisives à 19 ans avec Twente.

dupraz

Mais le principal point d’intérêt de la saison toulousaine sera peut-être plutôt du côté du banc de touche. Pascal Dupraz a totalement inversé la tendance depuis son arrivée à la tête du TFC mais le plus dur commence pour lui. Il possède un effectif qui n’a aucune raison de lutter pour le maintien.

Article : Evaluer statistiquement les entraîneurs

Lyon

Voilà un autre entraîneur qui a réussi à transformer le visage de son équipe depuis sa prise de fonction. En partie parce que Lyon avait été malchanceux sous Fournier (33 points estimés pour 26 obtenus) mais aussi avec une vraie progression sur d’autres aspects. Comme pour Dupraz, il faudra maintenant confirmer.

L’été a été assez calme niveau transferts à Lyon : Umtiti en seul départ majeur pour l’instant. Pour le remplacer, Lyon a misé sur deux joueurs avec Mammana et N’Koulou. Il sera intéressant de voir s’ils seront capables de reproduire l’apport dans la relance du néo-barcelonais en plus de ses qualités défensives.

Ce n’est pas une arrivée à proprement parler mais l’OL enregistre aussi le retour de Nabil Fekir. Il sera observé de près pour voir s’il est capable de retrouver sa forme d’avant blessure. D’autant plus important si un départ de Ghezzal ou Valbuena se confirme.

Lyon ne manque généralement pas de jeunes talentueux et, en plus de la confirmation de Cornet, j’attends de voir Tousart, Aouar et Kalulu. Le premier pourrait permettre de faire souffler Gonalons et revient d’un Euro U19 remporté en tant que capitaine. Aouar espérera grappiller le plus de minutes possibles et Kalulu doit en finir enfin avec les blessures.

Laisser un commentaire